L’académie de jazz de France depuis 1955

FUNK … DEUX VISIONS de l’AVENTURE !

ON THE ONE ! L’histoire du funk en cent albums’ par Belkacem Meziane. 2019.

Belkacem Meziane, musicien, conférencier et chroniqueur pour la revue Soul Bag et New Morning Radio, nous propose ici une histoire pertinente du funk étalée sur cinquante ans à travers cent artistes représentés chacun par un album. L’ouvrage débute par une introduction de quatre-vingt pages traitant de l’historique et des caractéristiques musicales du genre.

Est mis en évidence l’importance de James Brown avec son fameux Cold Sweat (1967) qui a révolutionné la musique à venir en faisant du premier temps de la mesure, le One, le point d’ancrage du groove marqué par « la mise en avant de la ligne de basse, une utilisation percussive de la guitare, l’utilisation d’instruments à vent, le tout sur une structure harmonique dépassant rarement un accord ! ».

Notons que le terme a souvent été utilisé dans le jazz : ainsi Groovin’ High (1945) de Charlie Parker et Dizzy Gillespie ou Groovin’ the Minor (1947) de Sidney Bechet et Mezz Mezzrow. Il en va de même du terme funk dont Sebastian Danchin s’est employé à retracer l’étymologie fort lointaine dans son Encyclopédie du rhythm and blues (Fayard, 2002), et qui apparaît bien avant dans le jazz avec Funky Butt (1947) de Sidney Bechet et Opus de Funk (1953) d’Horace Siver.

Comme le révèle la suite, l’apparente simplicité du funk masque une réalité plus complexe. Se nourrissant de la passion et du savoir du musicien professionnel, l’étude détaillée des cent albums montre les origines et les ramifications du genre devenu la composante musicale de styles musicaux représentés par une profusion d’étiquettes (p-funk, electro-funk, new jack, hip-hop, neo soul, house...).

Sont fournies des informations précieuses sur les concepts de production, les artistes, les labels et une liste de recueils qui révèlent autant de pistes permettant d’approfondir la question. À ce sujet, on peut regretter l’absence de bibliographie qui aurait utilement complété un ouvrage qui reste, à ma connaissance, l’une des rares références d’importance en français.

ON THE ONE ! L’histoire du funk en cent albums’, par Belkacem Meziane.
Éditions Le mot et le reste, 2019.
ISBN 9782360 549663


Les MUSIQUES SOUL ET FUNK (La France qui groove des années 1960 à nos jours)’, par Vincent Sermet. 2008.

Toute autre est la démarche portée par le livre « Les musiques soul et funk » (2008) de Vincent Sermet qui reprend en le complétant le contenu de sa thèse d’État, soutenue deux ans plus tôt à l’Université de Marne-le-Vallée. Cette étude, limitée à la scène française de ces musiques, débute dans les années 60 avec l’ascension spectaculaire du funk et se termine dans les années 80 quand l’avènement du disco sanctionne son déclin.

Les sources écrites, utilisées traditionnellement par les historiens étant rares, l’auteur a choisi de privilégier les témoignages oraux recueillis sur le terrain qu’il a ensuite mis en perspective avec rigueur. Sa méthode relève donc aussi de l’ethnologie et de la sociologie. Utilisant son réseau relationnel, Vincent Sermet a interrogé tous les acteurs de la scène de la soul et du funk en France : amateurs, collectionneurs, disquaires indépendants (Lido Music, Copa Music), représentants de la presse spécialisée (Jazz Hot, Rock & Folk, Soul Bag), pour montrer que ces musiques, bien que portées par l’enthousiasme de ses fans, sont restées dans l’ensemble assez peu valorisées en France car loin des préoccupations majeures de l’industrie du disque.

On trouvera aussi une tentative de définition des termes soul et funk dans le contexte de la société-afro-américaine de l’époque et une évocation de l’incidence des concerts d’artistes venus des U.S.A. sur l’émergence d’une scène française du funk dans les années 90.

Le grand mérite de l’auteur est d’avoir su extraire d’une somme de témoignages individuels impressionnante, une vue d’ensemble de son sujet. Deux ouvrages complémentaires et précieux.

Les MUSIQUES SOUL ET FUNK (La France qui groove des années 1960 à nos jours)’, par Vincent Sermet.
Éditions L’Harmattan, Musiques et champ social, 2008.
ISBN 9782296 058545.

Alain Tomas.