L’académie de jazz de France depuis 1955

DUCRET Marc (1986)

Lauréat en 1986

Marc DUCRET, 1987

Guitariste français (Paris, 19-8-1957).

En 1970, il entreprend, seul, l’étude de la guitare. Dès 1974, il participe à de très diverses expériences musicales, passant des variétés au folk, accompagnant Malo Vallois, Gérard Pieron, Emmanuel Bex et Xavier Jouvelet ou Brenda Wooton. Puis il rencontre Andy Emler et enregistre avec lui (1984). Il tourne ensuite avec Daniel Humair, joue dans le big band d’Antoine Hervé, forme avec François Chassagnite et Denis Le-loup le SOS Quintet, participe au Pandemonium de François Jeanneau (1985), au Onztet de Patrice Caratini, avant d’entrer dans l’Orchestre National de Jazz sous la direction de Fr. Jeanneau (1986). On le retrouve avec Michel Portal et en compagnie d’Hélène Labarrière et de Peter Gritz (dm), dans le quartette d’Eric Barret (1987). La même année, il forme un trio avec Michel Benita et Aaron Scott et enregistre en leader. Via David Friedman, il rencontre Larry Schneider (sax), avec qui il enregistre. En 1989, il participe au concert du « Jazz français à New York », avec Michel Portal, Martial Solal, Daniel Humair, Jean-François Jenny-Clark et Joachim Kùhn. Il travaille ensuite avec Enrico Rava et Yves Robert et, avec huit musiciens, réalise l’album « Gris » ( 1990). Puis Tim Berne l’invite dans son Caos Total le temps d’un disque (1991) et d’une tournée. A la même époque, il participe, avec Louis Sclavis, Dominique Pifarély et Bruno Chevillon, à la création de l’Acoustic Quartet, avant de « tourner » avec ses Seven Songs From the Sixties.
Après s’être longtemps exprimé dans la plus virtuose orthodoxie de qui s’est initié au jazz en reproduisant les solos de Wes Montgomery, il commence, à la suite d’un Bill Frisell et sous l’influence de Berne, d’intégrer à son discours toute l’étendue et la diversité de sa culture musicale. Sans rien perdre de ses qualités de clarté, précision et mise en place, son jeu s’émancipe, ses conceptions tant harmoniques que rythmiques se radicalisent et sa sonorité intègre l’apport du rock pour une musique tout en énergie et concentration qui interroge de manière féconde les grands principes que sont le swing et l’improvisation.

S. O.

« News From The Front » (1991) ; Sam’s Dilemma (T. Berne, 1991) ; Pour Agnès (1992).