L’académie de jazz de France depuis 1955

CULLAZ Alby (1972)

Lauréat en 1972

Alby Cullaz, Ch. Vander, M. Graillier.
Antibes - Juan-les-Pins, juillet 1983.
© photo Jacques Bisceglia

Contrebassiste français (Paris, 25-6-1941 / Paris, 08-02-1998).

Frère de Pierre, le guitariste, et fils de Maurice (1912-2000), président de l’Académie du Jazz jusqu’en 1992. Musicien professionnel à partir de 1963, il fait partie pendant deux ans du quartette de Johnny Griffin, tout en jouant aux côtés d’Eddy Louiss et Art Taylor. En 1965, il entre dans le grand orchestre de Jef Gilson et se produit à travers l’Europe avec Jean-Luc Ponty, ou Michel Graillier et Aldo Romano - le pianiste fera appel à lui et à Bernard Lubat pour former un trio. Membre, en 1969, du sextette de Hank Mobley, il a joué avec, entre de nombreux autres, René Thomas, Dizzy Gillespie, Stéphane Grappelli, Philly Joe Jones, Kenny Clarke, Dexter Gordon, Daniel Humair, Slide Hampton, René Urtreger, Sonny Grey, Guy Lafitte, Raymond, Fol, Christian Escoudé, Gérard Badini, Mal Waldron, Lee Konitz, Chet Baker, Christian Vander (Alien Quartet )...
A-propos, swing, perspicacité, élégance, timbre pulpeux, phrasé élastique et fluide : il s’impose par sa pertinence et son drive. Sa maîtrise technique et sa capacité d’écoute en ont fait, non seulement l’un des accompagnateurs les plus recherchés, mais l’interlocuteur privilégié d’innombra¬bles boppers.

X. M.

Discographie sélective :
« Live at Gaveau » (Gilson, 1965) ; The Flip (Mobley, 1969) ; « Michel Graillier Trio » (1970) ; A. B. Blues (Joe Albany, 1977) ; « Reflections » (S. Grossman, 1990).