L’académie de jazz de France depuis 1955

BESSON Airelle (2014)

Lauréate en 2014

©www.ahenrot.net

Trompettiste et bugliste de jazz, compositrice, arrangeuse et chef d’orchestre française, née le 23 mars 1978 à Paris.

Elle commence l’apprentissage de la trompette à l’âge de sept ans et demi, puis du violon à l’âge de neuf ans. Elle vit alors à Oxford en Angleterre avec ses parents, avant de revenir en France à l’âge de onze ans.
Élève de la classe de jazz du conservatoire municipal du 10e arrondissement de Paris, elle étudie la trompette avec Roger Guérin. Adolescente, elle participe à un stage au Cluny Jazz Festival avec Jean-François Canape, et s’oriente définitivement vers le jazz, sans pour autant négliger la musique classique : elle obtient les prix de trompette, de violon, de formation musicale, d’écriture et d’harmonie, puis poursuit des études de musicologie à l’université Paris-Sorbonne et entre au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, avec comme professeurs François Jeanneau, Daniel Humair, puis François Théberge et Riccardo Del Fra. En 2002, elle y obtient le premier prix de jazz avec mention très bien à l’unanimité.
En 2001, elle participe avec la batteuse Kimberly Thompson à des concerts « Sisters in jazz » aux États-Unis et en Europe, et joue avec la trompettiste new-yorkaise Ingrid Jensen.
En 2002, elle forme avec Sylvain Rifflet (saxophone) le quintette « Rockingchair » (Pierre Durand -guitare-, Éric Jacot -contrebasse-, Nicolas Larmignat -batterie-), avec lequel elle est lauréate en 2003 du concours international de jazz de La Défense. Leur premier album sort en 2007.

Airelle Besson forme également un duo avec le guitariste Nelson Veras, ainsi qu’un quartet avec Isabel Sorling (chant), Benjamin Moussay (claviers), et Fabrice Moreau (batterie). Elle accompagne les chanteurs David Linx et Laïka Fatien dans l’opéra La Tectonique des nuages de Laurent Cugny. Elle se produit au sein du Quarteto Gardel de l’accordéoniste Lionel Suarez (avec Minino Garay, perc., et Vincent Ségal, violoncelle).
Elle se produit dans diverses formations de jazz telles que le « Pandémonium » de François Jeanneau, le « Gros Cube » d’Alban Darche, l’orchestre national de jazz, le « big band Lumière » de Laurent Cugny, le septet d’Éric Barret, « le Sacre du Tympan » de Fred Pallem ou le « X’tet » de Bruno Reignier. En 2012, elle est invitée en Suède par le Norrbottensmusiken à Luleå et par le New Places Orchestra à Stockholm.

En 2003, Lauréate du concours international de jazz de La Défense, elle y obtient les prix de composition et de soliste, et le premier prix de groupe avec son quintet « Rockingchair ».
Elle reçoit le Djangodor dans la catégorie « Nouveau Talent » en 2008, et le Prix Django-Reinhardt de l’Académie du jazz, « musicien de l’année 2014 », en janvier 2015.

Discographie Sélective :

2007 : Rockinchair Quintet, Premier, Chief Inspector ; 2011 : Rockinchair Quintet, 1:1 ; 2014 : Airelle Besson, Nelson Veras, Prélude ; 2016 : Airelle Besson Radio One.
Airelle participe également comme sidewoman à plus de vingt enregistrements discographiques, entre 2000 et 2014, notamment aux côtés de Riccardo Del Fra, Didier Levallet, Magic Malik Orchestra, Eric Barret, Alban Darche, Sarah Murcia …

(Origine : Wikipédia)

Airelle BESSON

Portfolio